Derniers articles

10 façons de fournir à vos employés une rétroaction constructive

9 septembre 2019

En tant qu’entrepreneur, il vous incombe de fournir à vos employés une rétroaction – tant positive que négative – dans le cadre d’un bon système de gestion du rendement.

Il est difficile pour vos gens de savoir comment ils s’en tirent si personne ne souligne leurs bons coups et leurs faiblesses. Voyez la rétroaction comme une occasion de leur fournir du mentorat, de stimuler leur engagement et d’améliorer vos compétences en leadership.

Voici dix conseils pour aider vos employés à demeurer performants ou à le devenir davantage.

1. N’attendez pas

Si vous avez un commentaire à faire, faites-le immédiatement. Une erreur fréquente consiste à attendre la rencontre d’évaluation annuelle pour fournir de la rétroaction. Or, les employés ont besoin de savoir tout de suite ce qu’ils ont bien ou mal fait et où ils en sont.

2. Faites-le souvent

La rétroaction positive est un puissant outil pour promouvoir l’engagement des employés et un élément essentiel de la gestion du rendement. La rétroaction négative – exprimée avec tact et appuyée au besoin par un accompagnement et de la formation – aide vos employés à s’améliorer et contribue en définitive à créer un climat de travail positif.

3. Soyez précis

Concentrez-vous sur des actions particulières de l’employé plutôt que sur de vagues généralités. Clarifiez les commentaires du genre «beau travail» en décrivant les actions dont vous êtes satisfait et qui gagneraient à être répétées. Il est encore plus important d’être précis lorsque la rétroaction est négative. Souvenez-vous que l’objectif est d’améliorer le rendement de vos employés, non de les décourager.

4. Soyez juste et modérez vos attentes

Essayez d’être objectif et évitez de microgérer. Ne vous attendez pas forcément à ce que vos employés adoptent votre style de travail et abstenez-vous de critiquer les petites erreurs.

5. Décompressez

Si quelque chose suscite chez vous une vive réaction émotionnelle, prenez le temps de vous calmer et de reprendre votre sang-froid avant d’engager la conversation.

6. Mettez en évidence les aspects positifs

Selon les recherches, les employés réagissent six fois plus intensément aux commentaires négatifs qu’aux commentaires positifs. Une étude, citée dans un article de la Harvard Business Review intitulé «The delicate art of giving feedback», soutient également qu’une rétroaction négative répétitive a un impact dévastateur sur l’engagement des employés. Une stratégie toute simple consiste à commencer par souligner certaines des réalisations de l’employé et à lui montrer que vous appréciez sincèrement ses efforts avant d’aborder les éléments de son rendement qui laissent à désirer. Ne laissez toutefois pas les commentaires positifs détourner l’objectif de la conversation et évitez d’envoyer des messages contradictoires.

7. Allez au fond des choses

Amorcez une discussion de rétroaction en posant des questions pour être sûr de comprendre ce qui a déclenché une action ou un comportement donné. Quand vous croyez qu’un employé a fait une erreur, assurez-vous d’écouter sa version des choses.

8. Le message, c’est le médium

Reconnaître la contribution et les efforts des employés – en public, tout particulièrement – aide à soutenir leur motivation. Par contre, il est préférable de fournir de la rétroaction négative en privé. Personne n’aime être critiqué devant ses pairs, ou pire, ses subordonnés. Idéalement, la rétroaction – surtout si elle est négative – devrait être fournie en personne plutôt que par courriel ou par l’entremise d’un subordonné.

9. Faites un suivi

Terminez la conversation en planifiant l’étape suivante et une discussion ultérieure. Surveillez l’évolution et accordez à l’employé du soutien pour l’aider à atteindre les objectifs convenus. Prenez des notes sur les discussions, qui pourraient être incluses dans l’évaluation de rendement annuelle de l’employé. Cela facilitera votre suivi des progrès.

10. Acceptez la rétroaction

Encouragez les employés à vous fournir de la rétroaction, puis donnez-y suite s’il y a lieu. Cela contribuera à créer un milieu de travail sain et ouvert et fera de vous un meilleur leader.

Source: bdc.ca-https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/employes/gerer/pages/gestion-rendement-comment-fournir-retroaction.aspx?utm_campaign=LN–HR–A–039&utm_medium=email&utm_source=Eloqua&elqTrackId=27fe5cc5c3974be2a35088ea1490e014&elq=d018e6411b534725a5d828c3904b35ad&elqaid=14166&elqat=1&elqCampaignId=