Derniers articles

De mystérieux malaises dans les installations d’HEXO

14 mai 2019

Le producteur de cannabis HEXO Corp devra se munir d’une procédure pour prévenir les coups de chaleur et doter ses serres d’au moins un thermomètre à globe à boule humide, après que deux de ses employés aient été transportés en ambulance, la semaine dernière, en raison de malaises ressentis sur leur lieu de travail.

Une équipe d’inspecteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a été dépêchée au sein des installations d’HEXO Corp, à Gatineau, vendredi, en lien avec des plaintes qui ont été déposées dans la dernière semaine, a confirmé au Droit le porte-parole de la CNESST pour la région de l’Outaouais, Alain Trudel.

Selon des informations obtenues par Le Droit, « plusieurs » travailleurs auraient subi des malaises reliés à la chaleur durant leur quart de travail récemment, à l’usine du secteur Masson-Angers. Ces informations n’ont cependant pas été confirmées par HEXO Corp.

M. Trudel affirme que l’équipe d’inspecteurs a imposé certaines mesures au producteur de cannabis gatinois, au terme de leur visite au sein de l’usine.

« On leur a demandé de se doter d’un thermomètre à globe à boule humide. C’est un thermomètre spécial qui mesure l’humidité, la température, mais aussi l’apport radiant. Ils devront aussi produire une procédure pour les coups de chaleur. Ce sont des premiers correctifs qu’on a demandés. Ç’a de plus en plus de sens qu’on soit en présence de coups de chaleur, si on commence à additionner chacun des éléments », a indiqué M. Trudel.

Andrée St-Cyr, directrice des ressources humaines pour l’entreprise HEXO Corp, a confirmé que deux employés avaient quitté leur quart de travail en ambulance dans les derniers jours. Les « malaises » sont survenus lors de deux journées distinctes et à l’intérieur des nouvelles serres de l’entreprise, opérationnelles depuis janvier dernier. Rappelons que la superficie de production d’HEXO Corp est passée de 300 000 pieds carrés à 1,3 million de pieds carrés depuis le début 2019.

Les transports en ambulance représentent une situation « très exceptionnelle », a mentionné Mme St-Cyr. L’entreprise refuse cependant de confirmer que les incidents qui ont forcé les employés à être conduits au centre hospitalier sont directement reliés aux conditions de travail de l’endroit.

« Au stade où nous sommes présentement, nous ne sommes pas en mesure d’établir un lien de cause à effet entre notre milieu de travail et les malaises », a affirmé Mme St-Cyr.

HEXO Corp a malgré tout fait l’achat de stations de distribution d’eau supplémentaires pour ses employés, vers la fin de la semaine dernière.

« Il y a toujours eu des stations d’eau sur place. Je vous dirais que cette semaine, nous avons ajouté des stations additionnelles à titre de mesure préventive, simplement pour faciliter l’accès et pour encourager les gens à s’hydrater », a affirmé la directrice des ressources humaines.

Depuis quelques mois, le plus important fournisseur de la Société québécoise du cannabis est en pleine campagne de recrutement. La société cotée à la bourse de Toronto embauche aujourd’hui plus de 850 employés.

Mme St-Cyr assure que l’entreprise offre un milieu sécuritaire pour ses employés.

« On est en plein recrutement. On vise vraiment à être un employeur de choix dans la région et donc ça va de soi qu’on veut offrir une expérience intéressante à nos employés. On veut s’assurer qu’ils soient en sécurité et qu’ils soient bien », a-t-elle mentionné au Droit.

Source: Le droit