Derniers articles

Catégories

INVESTISSEMENT DE 900 000$ DANS L’ENTREPRENEURIAT AU FÉMININ

16 août 2019

Le secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations et député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a annoncé un investissement non remboursable pouvant aller jusqu’à 910 000 $ dans COlab – Innovation sociale et culture numérique, ce matin en conférence de presse. Le gouvernement du Canada travaille à renforcer le pouvoir économique des femmes avec sa toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat(SFE), une initiative assortie d’une enveloppe de 2 milliards de dollars qui vise à doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises appartenant à des femmes.

« Les femmes entrepreneures et dirigeantes d’entreprise du Québec sont les fers de lance de notre économie et leurs contributions au quotidien à nos communautés ne sauraient être passées sous silence. La prise en main économique des femmes est une priorité. Qu’il s’agisse de soutenir les femmes en entreprise ou d’améliorer les congés parentaux, notre gouvernement agit dans le dossier de l’égalité des genres pour que l’économie soit profitable pour tous », a déclaré le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert.

Malgré le fait qu’elles soient maintenant plus nombreuses sur les bancs des universités, les jeunes femmes sont peu présentes dans les disciplines desquelles émergent les projets entrepreneuriaux les plus porteurs, spécifiquement en sciences et technologies et dans le domaine du numérique. On risque donc d’assister à un recul de la place des femmes en entrepreneuriat si cette situation ne change pas, dans un monde où les TIC prennent de plus en plus de place. Selon les chiffres publiés par la Corporation de développement économique communautaire, 53,9 % des jeunes femmes considèrent que l’entrepreneuriat est un choix de carrière désirable contre 77,1 % des jeunes hommes. 41,2 % d’entre elles sont d’accord avec l’affirmation que l’enrichissement personnel d’un entrepreneur est sain, contre 61,7 % d’entre eux.

« Les femmes ont un rôle important à jouer pour participer à la transformation régionale liée aux changements technologiques. Il est ainsi primordial de les préparer aux possibilités du numérique et à l’opportunité d’être leur propre patron, aux commandes d’entreprises animées d’une vision tournée vers l’utilisation de technologies émergentes. Les femmes représentent 63 % de la population active au Saguenay–Lac-Saint-Jean : elles constituent donc une importante réserve entrepreneuriale pour contribuer au dynamisme économique régional. Il s’avère donc essentiel de réduire la fracture numérique du genre à travers des initiatives qui aident les femmes dans des secteurs où elles sont traditionnellement sous-représentées », souligne pour sa part Josée Ouellet, présidente de COlab et directrice générale du Collège d’Alma.

Le projet

De concert avec plusieurs partenaires du milieu, COlab du Collège d’Almacompte déployer des actions touchant tout le continuum de développement de l’entrepreneuriat féminin. Le modèle mis de l’avant pour ce projet s’appuie sur l’approche structurante et collaborative préconisée par COlab.

Au secondaire, le projet vise à stimuler l’intérêt des jeunes étudiantes pour les emplois issus de l’économie du savoir et pour l’entrepreneuriat collaboratif par le biais d’activités de sensibilisation directement en milieu scolaire, dans les écoles de la région.

Dans les secteurs collégial et universitaire, des cliniques, des activités expérientielles et des jumelages permettront d’explorer les possibilités de l’entrepreneuriat lié au numérique, d’ouvrir les horizons des participantes et d’affermir leur croyance en leurs capacités. On mettra à leur disposition les outils technologiques de pointe offerts par le laboratoire d’innovation régionale COlab(réalité augmentée, intelligence artificielle, prototypage 3D, laboratoire média, etc.) qui leur serviront dans la création de leur future entreprise.

Par la suite, COlab appuiera le cheminement des entreprises en émergence pouvant les mener à la création de start up par l’implantation d’une team académie adaptée aux jeunes entrepreneures. Développement de stages rémunérés dans les domaines liés au numérique, coaching et jumelage, accompagnement au démarrage d’entreprise font aussi partie de l’offre du COlab à cette étape du parcours. Les entreprises qui émergeront de cette démarche pourront être transférées aux différents incubateurs régionaux.

Enfin, COlab travaillera à consolider les acquis et à assurer la pérennité de nouvelles entreprises créées par les entrepreneures par de l’aide au réseautage, de pair avec les organismes œuvrant pour l’entrepreneuriat au féminin, des stratégies de financement et un accès à de l’expertise de pointe.

Partenaires

L’annonce de ce partenariat financier au bénéfice d’un projet porteur de COlab, Innovation sociale et culture numérique suit la divulgation plus tôt cette semaine d’importants investissements dans un nouveau bâtiment qui sera occupé par l’organisation, laquelle y déploiera ses services au profit de la communauté. En plus de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, COlab bénéficie de l’appui financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec par l’entremise du Fonds d’appui au rayonnement des régions, du Mouvement Desjardins, de Rio Tinto, de la Ville d’Alma et de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Source: informeaffaires.com