Derniers articles

La CNESST confirme qu’un coup de chaleur a causé le décès d’un travailleur beauceron à Québec

7 juin 2019

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) confirme que Guy Bolduc, 35 ans de Saint-Éphrem, est décédé d’un coup de chaleur alors qu’il travaillait sur un chantier à Québec 5 juillet 2018.

Le rapport de la CNESST, rendu public le 4 juin 2019, évoque un problème de gestion des contraintes thermiques, ce qui a amené le travailleur à «dépasser les valeurs limites admissibles d’exposition» pour le travail qu’il effectuait.

La Commission rappelle qu’en vertu de la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la santé, la sécurité et l’intégrité physique de ses employés.

Elle rappelle également les mesures à appliquer pour prévenir les coups de chaleur, notamment de fournir de l’eau fraîche en quantité suffisante et s’assurer qu’ils en boivent, d’ajuster la charge de travail en fonction des conditions météorologiques et d’augmenter la fréquence et la durée des pauses des travailleurs.

Rappelons que l’accident est survenu le 5 juillet 2018, alors que la région de la Capitale-Nationale traversait une période de canicule. M. Bolduc travaillait sur le chantier du centre de distribution de la Maison Simons en tant que charpentier-menuisier pour Coffrage MR.

L’homme de 35 ans et un autre collègue avaient quitté le chantier et étaient en route vers leur domicile lorsque M. Bolduc a présenté des signes de coup de chaleur.

Le conducteur a alors immobilisé la voiture et contacté les services d’urgence. Ceux-ci l’ont transporté au centre hospitalier où son décès a été constaté.

 

Source: L’éclaireur progrès