Derniers articles

Mission de recrutement international à Paris

31 mai 2019

Il n’y a pas si longtemps encore, les chercheurs d’emploi faisaient la file dans les divers salons de la région pour dénicher un boulot. Or, voilà que c’est au tour des employeurs de la région de déployer tous les efforts pour trouver des travailleurs, au point d’aller outre-mer.

D’où cette mission de recrutement international des Journées Québec à laquelle participera le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, pour soutenir les 115 entreprises et organismes du Québec qui y seront présents. Celles-ci rencontreront en entrevue d’embauche des candidats présélectionnés les 1er et 2 juin prochain à Paris.

Et deux entreprises de la Mauricie seront représentées par le Service de développement économique de Shawinigan au sein de la délégation présente à Paris. Il s’agit de Elmec, une entreprise spécialisée en génie mécanique, électronique, industriel et automatisation ainsi que ICO Solutions, une entreprise spécialisée en consultation, management, administration, finance et comptabilité et technologies de l’information.

Le ministre profitera de sa présence à Paris pour rencontrer des partenaires français et internationaux et pour échanger sur le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre, mais aussi mettre en commun et partager des solutions pour surmonter ce défi.

«Je suis hyper content d’aller là. Les Journées Québec à Paris sont un exemple concret de gestes que notre gouvernement pose pour appuyer les entreprises et les organismes québécois dans leurs efforts de recrutement à l’international. Il est très important pour la Mauricie de participer à ces missions et saisir l’occasion de découvrir et d’embaucher de nouveaux talents», a commenté le ministre régional.

Les Journées Québec à Paris, qui se tiennent du 31 mai au 4 juin 2019, comptent 115 employeurs, 775 offres pour 2883 postes et 11 641 candidats inscrits pour 16 708 candidatures.

À cette occasion, le ministre rencontrera la secrétaire d’État aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, le directeur de la Direction de l’Emploi, du Travail et des Affaires sociales de l’Organisation de coopération et développement économique (OCDE), Stefano Scarpetta, le président de l’Union Nationale des Missions Locales (UNML), Jean-Patrick Gille, ainsi que la direction de Paris et de Lyon de Pôle emploi.

«Je vais rencontrer plusieurs intervenants du marché du travail français. J’ai l’intention de comparer leurs façons de faire avec les nôtres parce que je veux éventuellement m’inspirer de ce qui se fait là-bas notamment en matière d’intégration à l’emploi de différentes clientèles, particulièrement les jeunes et les personnes handicapées. Mon premier front d’intervention dans mon plan de match, c’est justement l’intégration des groupes sous-représentés dans le marché du travail», a-t-il fait savoir en entrevue.

Ce dernier souligne que plusieurs secteurs d’activités vont y être représentés, «surtout des secteurs où la demande est plus importante que l’offre», tels que les technologies de l’information, la santé, le génie mécanique, le transport, l’hôtellerie et la restauration.

«On a vraiment besoin de recruter. La France, c’est un bassin important de travailleurs potentiels pour nous autres. Je veux en profiter pour faire connaître les possibilités d’emploi au Québec, les mécanismes et les mesures qu’on a pour soutenir l’emploi qui sont offerts par mon ministère une fois que les travailleurs sont arrivés au Québec», explique celui pour qui l’immigration constitue «l’une des solutions possibles pour faire face à la rareté de main-d’œuvre».

Montréal International, Québec International et la Société économique de développement de Drummondville sont présents pour accompagner les entreprises de leur région et faire valoir leurs offres de services aux candidats, tout comme les régions de Granby, Rouyn-Noranda, l’Estrie, Sherbrooke et Chaudière-Appalaches.

Ces journées existent depuis 2008. De 2008 à 2015, le nombre d’entreprises participantes est passé de 9 à entre 25 et 30 par mission. Le nombre de candidates et de candidats intéressés par l’activité est passé d’un peu plus de 1000 à plus de 20 000 personnes par année.

En 2018, l’inscription des employeurs a plus que doublé pour atteindre 111 employeurs pour l’édition du printemps et 113 employeurs pour l’édition d’automne. Le nombre de candidates et candidats a quant à lui augmenté à plus de 33 700 pour la dernière année.

 

Source: La voix de l’Est