Derniers articles

Nombre d’étudiants ont déjà leur emploi d’été en poche

14 mai 2019

Traditionnellement, les étudiants représentent une bonne source de main d’oeuvre en été. En cette période de pénurie, les employeurs attendent les jeunes avec impatience. Mais il est peut-être déjà trop tard pour eux!

La majorité des jeunes rencontrés par TVA Nouvelles au Cégep de  Sherbrooke ont déjà leur emploi d’été en poche, alors que les classes finissent dans seulement deux semaines. L’époque où les jeunes attendaient la fin de l’école pour aller porter des c.v. est révolue. Les employeurs ne peuvent plus compter seulement sur cette méthode de recrutement et, une fois les classes terminées, le bassin de recrutement des jeunes est déjà très réduit.

La Ville de Sherbrooke l’a appris à ses dépens dans le passé lorsqu’elle voulait trouver ses sauveteurs. Cette année, les 85 sauveteurs nécessaires pour faire rouler cet été ses 12 piscines et deux plages publiques sont déjà engagés.

«L’année passée, les gens ont accepté des emplois ailleurs parce qu’on n’avait pas confirmé leur emploi», explique le coordonnateur aux sports pour la Ville de Sherbrooke, François Salvail.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS est le plus gros employeur d’étudiants. L’organisation offre donc de bonnes conditions de travail et des avantages pour attirer les jeunes. La stratégie semble fonctionner puisque seulement pour cet été, déjà 700 jeunes ont été embauchés.

Parmi les avantages, peu importe le type d’emploi étudiant, l’ancienneté pour une future carrière en santé commence à s’accumuler dès le début.

«Le jour où l’étudiant pourra officiellement entreprendre une carrière, une profession chez nous, il pourra avoir toute son ancienneté cumulée pendant sa période étudiante», souligne François Laperle, coordonnateur des effectifs au CIUSSS de l’Estrie- CHUS. Une bonne façon pour un étudiant dans le domaine de la santé d’avoir une longueur d’avance lorsqu’il postulera pour son emploi d’étude à la fin de sa formation.

Des emplois sont toujours disponibles: au total, il y a 1200 emplois étudiants variés disponibles dans le réseau de la santé de notre région.

Source: TVA Nouvelles