Derniers articles

Planifier la relève: 3 stratégies de sortie pour entrepreneurs

4 septembre 2019

Choisissez l’option qui convient le mieux à vos besoins et à vos projets de retraite

La plupart des entrepreneurs sont centrés sur le développement de leur entreprise plutôt que sur le moment où ils devront la céder. Or, négliger de planifier votre transition peut compliquer le processus de relève et entraîner une perte de valeur.

Il n’est jamais facile de tourner la page, mais c’est une réalité à laquelle un nombre grandissant d’entrepreneurs canadiens font face. Près de 60 % des propriétaires de PME canadiennes ont au moins 50 ans. C’est près du double de la proportion observée dans l’ensemble de la population active, selon une étude menée par BDC en 2017, intitulée Vague de transferts d’entreprise en vue au Canada.

50 ans ou plus

32 %Main-d’oeuvre canadienne

59 %Entrepreneurs canadiens

SOURCE: Statistique Canada, Tableau 282-0001, CANSIM, et Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2014.

Les entreprises canadiennes sont prêtes à changer de mains

Selon notre étude, quatre entrepreneurs canadiens sur dix se retireront probablement de leur entreprise dans les cinq prochaines années; cette proportion était d’un entrepreneur sur trois au milieu des années 2000.

Plus de la moitié de ces entrepreneurs ont l’intention de vendre ou de transférer leur entreprise à une personne qui ne fait pas partie de leur famille. Un quart d’entre eux envisage de passer le relais à un proche, alors qu’un peu plus de 20 % comptent fermer l’entreprise et en vendre les actifs.

4 entrepreneurs canadiens sur 10 songent à quitter leur entreprise

La vente d’une entreprise est similaire à la vente d’une maison

Tout comme le propriétaire d’une maison qui met celle-ci en vente, un entrepreneur qui décide de vendre son entreprise – qui est généralement son actif le plus important – voudra en tirer le maximum. Il est essentiel de choisir l’option qui convient le mieux à vos besoins et à vos projets de retraite.

La première étape d’un processus de planification de transition d’entreprise réussi consiste à examiner les options pour déterminer laquelle correspond le mieux à vos besoins. Voici trois stratégies couramment utilisées par les entrepreneurs qui veulent vendre leur petite entreprise ou la transmettre à quelqu’un d’autre.

1. Transfert de l’entreprise à un successeur

Dans ce cas, le successeur peut être un membre de la familleou un cadre de l’entreprise.

Avantages:

  • Interventions réduites de tiers
  • Possibilité de conserver une présence et une influence au sein de l’entreprise

Inconvénients:

  • Il peut être difficile de choisir et de former le bon successeur
  • Des conflits peuvent survenir au travail ou dans la famille

La première chose à faire si vous choisissez cette option est d’établir le profil du successeur idéal. Ensuite, repérez et évaluez les candidats en fonction de critères équitables et mesurables.

2. Rachat de l’entreprise par les cadres ou par les employés

Dans ce cas, l’équipe de direction ou un groupe d’employés mettent en commun leurs ressources pour acquérir la totalité ou une partie de l’entreprise. C’est l’une des meilleures options pour les propriétaires qui n’ont pas de successeur en vue ou qui veulent préserver la culture organisationnelle de l’entreprise.

Avantages:

  • La diligence raisonnable est habituellement plus simple
  • Les cadres sont récompensés pour leur appui de longue date à l’entreprise
  • L’héritage de l’entrepreneur et l’indépendance de l’entreprise sont protégés

Inconvénients:

  • Les cadres ont souvent un accès limité au capital, ce qui peut affecter le prix et les conditions de vente
  • Le vendeur devra probablement offrir du financement (prêt aux acheteurs inclus dans le prix d’achat)
  • Une tentative d’achat ratée peut affecter le moral du personnel et le rendement de l’entreprise

3. Vente de l’entreprise à un tiers

Les propriétaires qui cherchent à vendre leur petite entreprise ont plusieurs options.

  • Premier appel public à l’épargne (PAPE) – Vente ou émission d’actions d’une société privée sur un marché boursier;
  • Investissement en capital privé – Vente ou émission d’actions à un investisseur financier;
  • Vente à une autre entreprise – Vente ou émission d’actions à une autre entreprise en activité. C’est une bonne option pour les actionnaires qui souhaitent se retirer en douceur, au prix le plus élevé.

Avant de prendre une décision finale, assurez-vous que le mode de transition choisi cadre avec vos choix de retraite. De plus, commencez votre planification au moins deux ans avant la date où vous prévoyez vous retirer.

Les nouveaux acheteurs préfèrent les entreprises solides et stables

De plus, il est important de souligner qu’un plus grand nombre d’acheteurs cherchent à acheter des entreprises stables (61 %) plutôt que des entreprises en croissance (31 %), selon une autre étude de BDC réalisée en 2017 sur le transfert d’entreprise.

61 %des acheteurs recherchent une entreprise stable et rentable

31 %des acheteurs recherchent une entreprise en croissance et rentable

Très peu d’acheteurs (8 %), quelle que soit leur taille ou leur envie de prendre des risques, recherchent des entreprises en décroissance ou non rentables, c’est-à-dire des entreprises qu’ils devront redresser avant de commencer à en récolter les bénéfices.

Avis aux vendeurs: avant de songer à vendre, il vaut mieux vous assurer que l’entreprise est solide et rentable. Le marché est très limité pour ceux qui cherchent à sauver une entreprise en difficulté.

Faites appel à une bonne équipe de professionnels pour vous guider durant le processus de transition et communiquez souvent et de façon claire avec toutes les parties prenantes.

Pour en apprendre davantage, téléchargez notre livre numérique sur la planification d’un transfert d’entreprise.

Source: bdc.ca-https://www.bdc.ca/fr/articles-outils/changement-proprietaire/planifier-releve/pages/3-strategies-de-sortie.aspx?it=fr/planification/planification-de-la-releve/#toc1