Derniers articles

Catégories

Une tournée en entreprise pour contrer le harcèlement sexuel

19 avril 2019

Le Comité d’appui aux travailleurs et travailleuses accidentés de la région des Appalaches (CATTARA), en collaboration avec l’organisme Se parler… d’Hommes à Hommes, entreprend une tournée de sensibilisation en entreprise afin de contrer le harcèlement sexuel au travail.

Cette initiative est rendue possible grâce à la contribution financière de 54 000 $ de la part de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).
Soulignons que celle-ci touchera les entreprises non-syndiquées, mais également les organismes communautaires, les coopératives, le milieu artistique, les institutions et les clubs sociaux. Bref, toutes les entreprises reconnues et qui ne se sont pas encore dotées d’une politique visant à contrer cette problématique Le slogan «Harcèlement sexuel : Se taire tue» sera notamment mis de l’avant.

«CATTARA visitera les employeurs et les travailleurs de la région de Chaudière-Appalaches pour les sensibiliser à détecter et à enrayer le harcèlement sexuel dans leur entreprise. Les moyens utilisés seront de la formation et aussi un appui à la mise en place d’une politique de lutte contre ce fléau. On sait que le harcèlement sexuel en milieu de travail, c’est le germe de lésions professionnelles et cela nuit au climat sain pour les employés et pour l’employeur», a affirmé Marie-Claude Gagné, directrice générale de Se parler… d’Hommes à Hommes et secrétaire au conseil d’administration de CATTARA.

Le tout sera proposé sous forme d’ateliers dispensés tout à fait gratuitement. On y retrouvera, entre autres, des capsules vidéo relatant des cas types et un PowerPoint pour distinguer les situations de conflits, le harcèlement et le droit de gestion. De plus, chaque travailleuse et travailleur recevra un carton-circulaire sur lequel apparaissent les articles 81.18 et 81.19 relatifs au harcèlement psychologique et sexuel tirés de la Loi sur les normes du travail. CATTARA remettra également des affiches qui seront installées sur les lieux de travail dans le but d’inciter à la vigilance. Enfin, l’organisme a prévu la distribution d’autocollants à apposer sur les véhicules publics, autobus, taxis ou véhicules municipaux sur lesquels on peut lire le slogan de la tournée.

«C’est un projet ambitieux, a convenu Mario Dufresne, agent de prévention au CATTARA, toutefois, je suis convaincu que plusieurs groupes ou entreprises seront ravis de participer, car, il ne faut pas l’oublier, depuis le 1er janvier 2019 la loi les oblige à se doter d’une politique qui vise à contrer le harcèlement psychologique ou sexuel».

Selon lui, il est impossible de garantir que ce fléau sera éliminé, mais la loi dit clairement que l’employeur doit faire sa part. «Elle l’oblige aussi à installer dans des endroits visibles, des affiches et des notes disant que cela n’est pas toléré. On me dit parfois que c’est dans le contrat de travail des employés, mais je regrette, ce n’est pas suffisant. Il faut que ce soit vu.»

Source: Courrier Frontenac